Niepołomice (français)

Niepołomice se trouve a seulement 25 kilometres du centre de Cracovie. Outre la ville elle-même, la commune de Niepołomice englobe plusieurs localités avoisinantes: Chobot, Ochmanów, Podłęże, Słomiróg, Staniątki, Suchoraba, Wola Batorska, Wola Zabierzowska, Zabierzów Bocheński, Zagórze, Zakrzowiec et Zakrzów. La superficie de la commune est de 95 kilometres carrés dont la ville proprement dite n’occupe qu’un petit tiers. Sa population s’éleve a 28 000 personnes dont presque la moitié vit dans la ville de Niepołomice. D’importantes arteres de communication s’entrecoupent ici – par le sud la route nationale 94, par le nord la route 75 de Cracovie a Krynica et, de l’ouest a l’est, passe l’autoroute A4.

L’histoire de la ville remonte au XIIe siecle, cependant les bâtiments les plus anciens datent de la moitié du XIVe et furent construits sur l’ordre du roi Casimir le Grand. L’histoire de la ville est liée a la cour royale et aux fréquentes visites des monarques au château de Niepołomice.

Actuellement Niepołomice fait partie des communes de la Pologne qui se développent le mieux. Grâce a un emplacement favorable, a une bonne infrastructure et a l’action de la municipalité, de nombreuses entreprises – plus de vingt – y ont investi. On a ici, entre autres, les usines de Coca-Cola, MAN, Royal-Canin, Nidec, DHL ou Oknoplast. En tout, plus de 1500 firmes sont enregistrées sur le territoire de la commune.

Niepołomice c’est aussi un lieu de loisirs actifs, non seulement pour ses propres habitants mais aussi pour ceux des localités voisines. La Foret de Niepołomice, s’étendant sur plus de 12 mille hectares, est un lieu de prédilection des promeneurs, coureurs, cyclistes et cavaliers. L’infrastructure sportive, bien développée, attire des nageurs, des joueurs de tennis, de football ainsi que des adeptes des arts martiaux.

L’histoire

L’histoire de la ville de Niepołomice est indissociable de celle du château – qui faisait office de résidence royale d’été, appelée parfois « le deuxieme Wawel » et aussi de celle de la Foret de Niepołomice – lieu des nombreuses chasses du roi dont le souvenir s’accompagne de nombreuses légendes.

On ne connaît pas de document de fondation de la ville de Niepołomice, probablement il n’avait jamais existé. Au début, le village n’est qu’un lieu ou vivent les différents artisans travaillant pour les besoins du château défensif servant en meme temps de rendez-vous de chasse, bâti par le roi Casimir le Grand entre 1340 et 1349. En 1350, une paroisse y est érigée. En octobre 1358 a lieu sa consécration, célébrée en présence du roi par l’archeveque Jarosław Bogoria de Skotnik. Tres certainement, une auberge royale y existait déja dont le souverain dota, a cette occasion, le premier curé de la paroisse de Niepołomice.

Un réel essor du village date seulement du temps du roi Ladislas Jagellon. Celui-ci aimait beaucoup séjourner a Niepołomice. Les visites régulieres du roi attiraient – outre sa suite – de nombreuses personnes qui avaient besoin de dormir quelque part et de manger. Le registre, établi en 1564, fait état d’au moins 200 habitants du village dont 11 paysans libres, 17 aubergistes, 5 potiers et quelques gardes forestiers pour surveiller la Foret.

Niepołomice acquit le statut de la ville apres le partage de la Pologne. Le 11 avril 1776, les autorités autrichiennes placent ici le siege de la direction des biens de l’Etat, ceux du tribunal de poviat, des douanes et du trésor. On dessina la large place de marché et la ville fut dotée d’armoiries. Elles représentaient, sur fond bleu, un fragment du château de couleur blanche, avec cinq fenetres et le contour de la porte. Les griffons dorées, se faisant face debout soutenaient dans leurs pattes avant les murailles du château. Pendant la période entre les deux guerres les armoiries furent modifiées, on leur donna la forme d’un ovale, avec, au centre, l’aigle portant la couronne et l’inscription : Ville de Niepołomice. Les armoiries actuelles rappellent cependant celles d’avant.

La ville de Niepołomice constituait un point important a l’est de Cracovie. En témoigne l’incorporation de la ville, au milieu du XIXe siecle, dans le systeme des chemins de fer de la Galicie, reliant Cracovie a Dębica et a Lviv.

En 1888, Władysław Wimmer devient maire de la ville. Il laisse de lui le souvenir d’un administrateur efficace, a l’origine de nombreux édifices municipaux mais également… celui d’un fabricant de tuiles d’excellente qualité qui couvrent encore aujourd’hui les toits des immeubles a Vienne et a Berlin.

A la fin de la premiere guerre mondiale, les Autrichiens quittent Niepołomice sans faire de problemes. Le 7 novembre 1918 les habitants de la ville plantent, lors d’une cérémonie solennelle, le Chene de la Liberté qui se trouve toujours dans le Parc Municipal.

Apres la deuxieme guerre mondiale, la situation de la ville est tres difficile. Beaucoup de ses habitants sont morts, les écoles ne fonctionnent pas, la vie économique est totalement désorganisée. C’est seulement entre les années cinquante et soixante, suite a la décision de la construction du complexe sidérurgique et de la cité nouvelle de Nowa Huta que la ville commença a se développer.

Apres la chute de la République Populaire de Pologne, la gestion de la ville put enfin etre confiée aux mains des personnes élues dans des élections démocratiques. Le 7 juin 1990 le Conseil Municipal élit M. Stanisław Kracik au poste du maire de la ville. En 1993 celui-ci devint le premier citoyen de la ville a siéger, en tant que député, a la diete de la République de Pologne. C’est a cette époque que commence le développement dynamique de la ville. Aujourd’hui la commune de Niepołomice compte environ de 26 000 habitants et la ville est citée comme l’exemple d’une bonne gestion municipale.

La Mairie

Le bâtiment néogothique de la mairie de Niepołomice a été construit en 1903 par Jan Sas-Zubrzycki, un architecte de renom.

C’est le maire de la ville a l’époque, M. Władysław Wimmer, qui avait été a l’initiative du projet. La mairie compte parmi les bâtiments les plus prestigieux de la ville. Le bâtiment de deux étages, en brique rouge, a été décoré de nombreux pinacles et arcades formant une espece de porche renfoncé ainsi que d’une tour polygonale, coiffée d’un toit en forme de pyramide. En 2003, a l’occasion de son centenaire, la façade a été soigneusement rénovée. Sur le mur intérieur de la galerie couverte on a placé alors une plaque a la mémoire de l’un des citoyens de Niepołomice les plus illustres – le général de brigade Walerian Czuma.

Le château

La construction du château défensif a Niepołomice commença au milieu du XIVe siecle, sur l’ordre du roi Casimir le Grand. Le château devint le lieu de prédilection du roi, cependant son développement véritable ne date que du temps du regne du roi Ladislas Jagellon. De nombreux évenements importants s’y déroulaient comme les séances de la cour de justice, les audiences royales, les conseils du roi ainsi que les chasses auxquelles participaient des visiteurs étrangers. Au milieu du XVe siecle le roi Ladislas de Varna mit le château en gage et, jusqu’a la fin du XVIIIe siecle, celui-ci demeura aux mains des familles Czyryło, Branicki et Lubomirski.

Le roi Sigismond le Vieux entreprit de moderniser le château en 1506. Sa forme définitive de style Renaissance date du temps du roi Sigismond Auguste. Les invasions suédoises ont mis fin a la splendeur du château. En 1655 les Suédois ont envahi et pillé Niepołomice, détruit l’église alors que le château, partiellement détruit, fut transformé en entrepôt de denrées alimentaires. Apres le partage de la Pologne en 1772, arrivent les Autrichiens qui, apres avoir transformé le bâtiment en caserne, ont défait son deuxieme étage. Entre les deux guerres et apres la derniere guerre le bâtiment faisait partie des édifices publics de la ville. S’y trouvaient les locaux communaux, le central téléphonique et, meme, la maternité. En 1991 le Château devint propriété de la Commune de Niepołomice. Les travaux complets de rénovation ont pu etre entrepris.

Les travaux furent difficiles et couteux. Le château nécessitait non seulement des réparations cosmétiques mais le renforcement de sa structure et l’assechement. On a restauré les beaux éléments architectoniques de style Renaissance qui décorent les fenetres, les pieces du château, la porte principale d’entrée ainsi que la cour, couverte de fleurs, qui enchante les touristes et les invités. Aujourd’hui, le château remplit les fonctions d’un centre culturel et d’affaires. S’y déroulent des concerts, des expositions, des rencontres d’affaires, des mariages, des banquets. Au dernier étage, mansardé, se trouve un hôtel trois étoiles de 55 lits ainsi qu’un Centre de Conférences Lech Wałęsa.

L’église paroissiale

L’église paroissiale est le premier bâtiment connu datant des débuts de Niepołomice. Elle fut construite dans des années 1350-1358 a l’initiative du roi Casimir le Grand. Sa consécration eut lieu le 4 octobre 1358.

L’église était dans un premier temps une construction a nef unique dont la voute reposait sur deux piliers centraux. De cette construction premiere il reste aujourd’hui le presbytere avec ses fenetres typiquement gothiques et, ce que l’on appelle aujourd’hui, « l’ancienne sacristie ».

En 1690, apres un incendie, l’église fut reconstruite. On supprima les piliers centraux et la voute gothique fut remplacée par une voute de style baroque. Les ogives des entrées des chapelles furent remplacées par les arcs décorés avec du marbre noir de Dębica.

Les changements plus importants a l’intérieur de l’église datent de la fin du XVIIIe siecle. A cette époque furent posées les décorations en stuc, représentant le jardin d’Eden avec Adam et Moise, tenant les tables du décalogue et, sur le mur sud de la nef – les évangélistes St Jean et St Luc.

Les deux chapelles se trouvant des deux côtés de la nef de l’église sont dignes d’attention. Côté sud nous avons la chapelle Sainte Vierge Marie, dans le style de la Renaissance tardive, appelée également la Chapelle des Branicki, construite en 1596. De l’autre côté, le staroste de Niepołomice, Stanisław Lubomirski, fit construire en 1640 une chapelle encore plus imposante, de style baroque, dite la Chapelle des Lubomirski, dédiée a St Charles Borromée. Le cardinal Karol Wojtyła était particulierement attaché a cette chapelle car St Charles Borromée était son patron. Lors de la célébration du 650e anniversaire de la consécration de la chapelle on y plaça une mosaique représentant Jean Paul II, composée de plus de 25 000 éléments de couleurs.

Monticule de Grunwald

On lit dans la chronique de Jan Długosz que le roi Ladislas Jagellon, s’étant reposé pendant une année apres la bataille de Grunwald, vint le 11 novembre 1411 a Niepołomice d’ou, le 25 novembre il procéda a une revue solennelle des armées et entra triomphalement a Cracovie.

En 1902, sur la Wężowa Górka (Colline aux Serpents) on érigea un petit tumulus pour commémorer la résistance des enfants polonais de Września (qui refusaient de dire leurs prieres en allemand). Huit années plus tard, les membres de la Société Polonaise Gymnique « Sokół » a Niepołomice prirent la résolution de rénover le tumulus, la raison principale de cette décision étant le 500e anniversaire de la bataille de Grunwald. Le projet initial prévoyait un tumulus de 6 metres de haut mais, devant l’enthousiasme de la société locale, on l’a surélevé jusqu’a 14 metres et on a augmenté a 30 metres le diametre de la base. En 1915, apres la fin de tous les travaux, on plaça un obélisque en béton a son sommet.

Depuis le sommet du Kopiec de Grunwald s’étend une vue panoramique sur la Zone Industrielle de Niepołomice et sur Cracovie au loin.

La Fôret de Niepołomice

La Fôret de Niepołomice occupe le terrain entre la Vistule et la riviere de Raba. Elle se compose de plusieurs complexes forestiers couvrant une superficie de 120 kilometres carrés ce qui la place a la septieme position parmi les fôrets des plaines en Pologne. Ce n’est cependant qu’une infime partie de la fôret originale qui s’étendait depuis les environs de Grzegórzki pres de Cracovie jusqu’a la Fôret de Sandomierz, existant toujours.

On considere aujourd’hui que l’appellation de Fôret de Niepołomice (en polonais : Puszcza Niepołomicka) vient du mot de l’ancien polonais « niepołomny » ce qui signifie invincible, indestructible. On peut donc penser qu’a l’origine ce fut une fôret tres difficile a déboiser et difficile d’acces.

Jusqu’en 1393 la fôret fut appelée le bois Clay (c’est-a-dire Kłaj) ou le grand bois. Comme a cette meme époque, a son extrémité sud se trouvait le village de Kłaj, il est quasiment certain que le centre d’administration des forets princieres dont la Fôret de Niepołomice faisait partie, s’y trouvait.

Le remplacement du nom « le bois de Kłaj » par « Le Bois de Niepołomice » a lieu, pour la premiere fois, en 1393 et ce n’est que depuis 1441 qu’on utilise l’appellation de la Fôret de Niepołomice.

Pendant des siecles suivants, la fôret a souffert d’une tres mauvaise gestion. Le XXe siecle lui a été le plus néfaste avec les deux guerres mondiales qui ont vu la population animale diminuer fortement alors que les arbres succombaient massivement a Acantholyda Posticalis, un des nuisibles les plus dangereux du pin sylvestre. L’ouvre destructrice a été complétée par le dioxyde de soufre et les autres émanations polluantes du complexe sidérurgique Lénine, construit pas tres loin dans les années 50.

Depuis 1972 le complexe forestier est géré par l’Office des Fôrets de Niepołomice. Grâce a des travaux de longue haleine, la Fôret de Niepołomice retrouve sa splendeur de jadis. Sur son territoire s’étend aujourd’hui la zone Natura 2000. Actuellement, la fôret est parcourue par une piste cyclable de 7 kilometres, les sentiers pédestres et, meme, par un sentier de randonnée hippique.

Le tourisme

La place la plus importante dans l’offre touristique de la commune est occupée, bien évidemment, par le Château Royal. Dans ses pieces restaurées se déroulent les concerts, les expositions, les représentations théâtrales et les concours. Un autre monument historique important sur le territoire de notre commune est le Couvent des Bénédictines a Staniątki, le plus ancien en Pologne. Fondé en 1216, il fonctionne toujours. Le lieu a ne pas manquer, lors de la visite de Niepołomice est l’Eglise Paroissiale dédiée aux Dix Mille Martyrs. En 2008 nous avons feté le 650e anniversaire de sa consécration ! On ne peut pas, non plus, oublier le Kopiec de Grunwald (sorte de tumulus mais sans la sépulture) qui commémore le 500e anniversaire de la bataille du meme nom et dont l’érection ne doit rien au hasard car elle résulte des liens historiques entre le roi Ladislas Jagellon et Niepołomice.

En 2007 a eu lieu l’ouverture officielle aux visiteurs de la Galerie de l’Art Polonais du XIXe siecle, transférée depuis la Halle aux Draps (Sukiennice) de Cracovie jusqu’au Château Royal. C’est un évenement sans précédent, tant pour le Musée National que pour Niepołomice. Dans les 17 salles d’exposition, restaurées et aménagées avec soin, on a réussi a présenter aux visiteurs 463 tableaux et 48 sculptures. C’est plus de 250 ouvres de plus par rapport a ce qui pouvait etre exposé a la galerie de la Halle aux Draps. Le Château abrite également une exposition des trophées de chasse ainsi qu’une exposition des photographies de Włodzimierz Puchalski.

Quand on est a Niepołomice, on ne peut pas ignorer le septieme quant a la superficie, complexe forestier de Pologne. S’étendant sur 12 mille hectares, la Foret de Niepołomice, est parcourue par de nombreuses pistes cyclables et des sentiers pédestres.

L’économie

Niepołomice ce n’est pas seulement la foret ancestrale, l’élevage des bisons ou les belles pages de l’histoire. La carte de visite de la ville ce sont aussi les investissements spectaculaires. Ce sont elles qui créent des emplois non seulement pour des habitants de la commune mais aussi pour ceux des localités voisines. Ce sont justement les revenus au titre de l’impôt foncier qui alimentent principalement le budget de la commune alors que les emplois procurent des revenus aux habitants. Grâce a ces moyens et a la participation des entreprises il est possible d’envisager les investissements a long et a moyen terme au niveau de la commune et d’organiser les évenements culturels.

Depuis 1990 la commune mene une politique d’ouverture aux investissements. Les entrepreneurs viennent volontiers placer leurs fonds ici compte tenu d’une bonne infrastructure, de la localisation et d’un climat agréable. Depuis 1992, des firmes comme Coca-Cola, HMS (aujourd’hui Staco), Oknoplast – le plus grand fabricant de fenetres en Pologne, dernierement le fabricant d’aliments pour animaux Royal Canin, Nidec – le fabricant d’éléments micromécaniques pour l’automobile ou encore, la firme allemande de transport DHL, ont investi sur le territoire de la commune. Notre succes le plus important est celui d’avoir réussi a attirer a Niepołomice la grande firme allemande MAN, fabricant des poids-lourds.

Actuellement la Zone Industrielle de Niepołomice occupe une superficie d’environ 500 hectares. Elle est complétée par les zones plus petites a Ochmanowa et a Wola Batorska.

Cependant l’économie de Niepołomice ce ne sont pas uniquement les grosses entreprises. Sur le territoire de la commune environ 1500 firmes fonctionnent : les magasins, les divers services, les banques ainsi que de petites entreprises de fabrication, constituant une source importante de revenus et créant de nombreux emplois.

Le sport

Chaque amateur du sport trouvera a Niepołomice quelque chose pour lui. On peut choisir dans la large palette d’activités proposées par le centre des sports, les clubs et les sociétés de culture physique.

Les amateurs de la natation perfectionneront leur style a la piscine couverte de Niepołomice. Il existe 10 clubs de football sur le territoire de la commune, avec le plus fort parmi eux – Puszcza Niepołomice qui joue dans la IIIe division. Les amateurs des sports de combat peuvent s’exercer au karaté, au judo, a la boxe thailandaise et au kung-fu. On peut fréquenter les cours d’aérobic, de fitness, de danses de société et de gymnastique. Ceux qui aiment le challenge peuvent mesurer leurs forces lors des compétitions de Football en Salle, de la Ligue de Volley-ball ou s’entraîner avec l’équipe des basketteurs STACO MNLK Niepołomice. Pour les amateurs du sport équestre on a construit un parcours hippique ainsi qu’un hippodrome avec la pension pour chevaux alors que ceux qui préferent les sports demandant davantage de concentration peuvent pratiquer le golf, la peche a la ligne et le bridge.

Le cyclisme, en version randonnée ou extreme, constitue une autre forme de loisirs actifs. Les terrains de la Foret de Niepołomice s’y pretent parfaitement.

Podobne artykuły